Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Francine AGARD-LAVALLÉ, Bernard LAVALLÉ, Christophe LAVALLÉ, Burdeos y la emigración francesa a Cuba durante el siglo XIX

Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, Études américaines/ibéro-américaines, 2012, 147 p.
Michèle Guicharnaud-Tollis
p. 315-316
Référence(s) :

Francine AGARD-LAVALLÉ, Bernard LAVALLÉ, Christophe LAVALLÉ, Burdeos y la emigración francesa a Cuba durante el siglo XIX, Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, Études américaines/ibéro-américaines, 2012, 147 p.

Texte intégral

1Cet ouvrage collectif (147 pages) rédigé en langue espagnole étudie l’émigration française vers Cuba à partir de Bordeaux au XIXe siècle. Les auteurs, qui ont déjà effectué des recherches sur l’émigration à destination du Chili et du Venezuela, étudient ici les fonds d’archives relatives aux émigrés partis vers la Caraïbe et plus spécialement Cuba. En l’occurrence, il s’agit des Archives départementales de la Gironde et les Archives municipales de Bordeaux. Après un état de la question et une présentation des études déjà menées sur la présence française à Cuba, notamment dans l’Oriente, ils se penchent sur les demandes de passeports délivrés à Bordeaux : quelque 3 400 personnes ont ainsi été répertoriées sur les 5 000 estimées. L’ouvrage comprend cinq chapitres d’importance à peu près égale, une bibliographie et se clôt, en annexe, sur la longue liste (40 pages) des candidats au départ classés par patronyme.

2C’est avant tout à une réflexion sur cette émigration que nous convie d’abord cette étude, qui embrasse progressivement tous les problèmes étroitement liés à ce flux migratoire : ses phases et son contexte ; l’origine géogra-phique des émigrants (Gironde, Pyrénées-Atlantiques et Haute-Garonne) ; leur profil, leurs professions – négociants, commerçants, agriculteurs, artisans – et leur niveau d’instruction ; enfin, par extension et dans la perspective d’une reconstitution des échanges entre les deux pays, on y voit également bien identifiés les Cubains et Franco-Cubains ayant étudié dans un lycée bordelais au XIXe siècle.

3De fait, la clef de voûte de l’ensemble est fournie par l’index-répertoire final. Suivant une codification bien précise et pour la période allant de 1802 à 1900, le lecteur y trouvera le nom de chaque émigrant, son sexe, son âge, sa profession, son lieu de naissance, les motivations de son voyage, ainsi que son origine géographique. Cette recherche originale et bien documentée s’appuie sur un ensemble de données tirées de diverses sources documentaires telles que la presse de l’époque, en plus des archives locales mentionnées : regroupées et synthétisées par les auteurs dans un riche ensemble de cartes, de tableaux et de graphiques, elles illustrent et accompagnent parfaitement le texte.

4Au total, le travail fait clairement apparaître les tenants et les aboutissants de cette émigration, en rapport étroit avec la variation des activités et des échanges commerciaux entre la France et certains territoires latino-américains et avec les événements internationaux; la guerre de 1868-1878 semble également constituer un moment clé à partir duquel les déplacements vers Cuba commencèrent à faiblir.

5En résumé, on a là un ouvrage d’une grande densité, qui, exhumant tout un pan de l’histoire bordelaise au XIXe siècle, vient enrichir considérablement l’étude des relations transatlantiques entre ce port et Santiago de Cuba. Il ne manquera évidemment pas de retenir l’attention des lecteurs locaux et aquitains en quête de leur généalogie et de leurs ancêtres. D’une lecture aisée, d’une rédaction claire et fluide, il retiendra aussi celle du chercheur, qu’il soit spécialiste de l’histoire des migrations, de celle du Bordeaux de l’époque et plus largement du Sud-Ouest, mais aussi des régions caraïbes réceptrices. Bref, vu les liens étroits qui ont uni Bordeaux aux îles sucrières, ce livre apporte une très précieuse contribution à l’histoire des relations franco-cubaines.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michèle Guicharnaud-Tollis, « Francine AGARD-LAVALLÉ, Bernard LAVALLÉ, Christophe LAVALLÉ, Burdeos y la emigración francesa a Cuba durante el siglo XIX », Caravelle, 100 | 2013, 315-316.

Référence électronique

Michèle Guicharnaud-Tollis, « Francine AGARD-LAVALLÉ, Bernard LAVALLÉ, Christophe LAVALLÉ, Burdeos y la emigración francesa a Cuba durante el siglo XIX », Caravelle [En ligne], 100 | 2013, mis en ligne le 03 décembre 2013, consulté le 29 avril 2017. URL : http://caravelle.revues.org/278

Haut de page

Auteur

Michèle Guicharnaud-Tollis

Université de Pau et des Pays de l’Adour

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Caravelle – Cahiers du monde hispanique et luso-brésilien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Presses universitaires du Midi
  • Logo IPEAT
  • Revues.org